l'hyppocampe

Vous voulez améliorer votre Q.I.? Il n'y a pas beaucoup de principes de base cachés derrière l'augmentation du Q.I. et la mémoire photographique.

En fait, la base de tout dans la mémoire photographique est d'utiliser le cerveau au maximum de ces capacités. En bref, il faut utiliser de la manière la plus intensive qui soit la neurogenèse. C'est ce seul principe qui va faire que le Q.I. est plus ou moins élevé et qu'on a ou pas une mémoire photographique.

La zone numéro un du cerveau qui permet la neurogenèse est la sone de l'hyppocampe. En effet, c'est une zone où la création de neurones est la plus importante. Et le principe est que plus vous utilisez une certaine zone du cerveau, plus elle sera active. Pour créer beaucoup de neurones, il faut donc utiliser de manière intensive la zone de l'hyppocampe.

Comme preuve que l'hyppocampe est essentiel à la mémoire photographique est que les autistes de haut niveau (génies par excellence) ont tous un hyppocampe très développés. Hors, pour développer une zone du cerveau, il faut l'utiliser.

Notre premier principe est donc d'utiliser au maximum les capacités de l'hyppocampe. Pour se faire, il faut manier son esprit en:

  1. Fixant son attention sur plusieurs choses en même temps.
  2. Imaginant quelque chose qui soit complexe et qui contienne beaucoup de détails. Vos images mentales doivent comporter beaucoup d'éléments.

Cela peut se faire dans la vie de tout les jours. Par exemple, vous êtes à l'école et vous voulez mieux mémoriser les informations qui sont écrites sur le tableau. Vous n'avez qu'à fixer votre attention sur plusieurs éléments du tableau en même temps. Si vous voulez mieux mémoriser d'une autre manière, il suffit d'imaginer ce qu'il y a sur le tableau. Il faut voir beaucoup de choses du tableau écrites et ce en une seule image mentale.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.